News Updates :

SURRE'ALISME

domenica 29 gennaio 2012

Surréalisme.
Durant un demi-siècle, d’une guerre à l’autre, le surréalisme touche tous les domaines de la vie culturelle.

Ce mouvement réactive des aspirations qui caractérisent le romantisme du 19e siècle:

    * affirmation de la nature essentiellement poétique de l’homme,

    * appel aux puissances de la vie inconsciente, de l’imagination et du rêve,

    * identification de la science avec la création et la vie,

    * espérance d'une transformation de l’homme

Il pose la question du sens des doctrines esthétiques, scientifiques et politiques de son époque dans une conception globale de l’homme.

Il déplace leurs problématiques, en déjouant leur sens manifeste :

    * soumettant la création artistique à l’urgence du désir,

    * envisageant la psychanalyse dans son pouvoir critique plus que thérapeutique,

    * pratiquant un ésotérisme sans transcendance,

    * contestant le matérialisme par le «hasard objectif»,

    * confrontant le communisme aux exigences irréductibles de la subjectivité.

Le projet initial ne visait pas la fondation d'une nouvelle école artistique mais l’exploration du «fonctionnement réel de la pensée», la connaissance de l'inconscient manifesté par le rêve, la folie et les états hallucinatoires.

Sommeils hypnotiques, récits de rêves, simulations de délires, paranoïa-critique constituent la méthodologie des surréalistes.

Exaltation des vertus cognitives du délire.

Expérimentation de la fragilité des critères de normalité, «essais de simulation» d’états démentiels, de la débilité mentale à la démence précoce.

Le surréel n’est pas donné spontanément, il faut désirer l’imposer contre l’appareil répressif de la logique, de la morale et de la société.

La première œuvre surréaliste que Breton et Soupault écrivent en collaboration dès 1920, Les Champs magnétiques, se présente comme une évaluation expérimentale des pouvoirs du langage exercé sans contrôle : l'écriture «automatique».

Dictée de la pensée, en l'absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale. Sortir à la fois du réel borné et de dépasser les théories illusoires de l'art pour l'art.

Et, en 1924, le Manifeste du surréalisme, rédigé par Breton, s’ouvre par un appel à l’enfance; oppose, à la décevante vie réelle, la «croyance», c’est-à-dire la confiance, vitale et innée, qui ne saurait mourir; voit en l’homme un «rêveur définitif», dont, par la suite, l’imagination sera tenue pour force de réalisation et moyen de salut.

Le hasard objectif : élimination de toute élaboration rationnelle au profit de la révélation, de l’illumination, de rencontres extérieures, non intellectuellement organisées.

Recherche de tous les signes que nous recevons, en dehors d’une vision purement mécaniste du monde, de la mystérieuse surréalité.
Share this Article on :
Ads arab tek

© Copyright Universtudy 2010 -2011 | Design by Herdiansyah Hamzah | Published by Borneo Templates | Powered by Blogger.com.