News Updates :

Gustave Flaubert (1821- 1880)

giovedì 2 febbraio 2012

Gustave Flaubert (1821- 1880)

Sa vie
Il grandit à Rouen, où il est né en 1821. Son père est chirurgien, Gustave alors apprend vite la réalité des souffrances humaines. Mais la vie provinciale l’ennuie profondément, il éprouve les affres du “mal du siecle” et s’exalte à la lecture des romantiques. A ce point il y a une dualité profonde entre une tendance romantique et une tendance realistique. A 15 ans tombe amoureux d’ Elisa Schlesinger, l’épouse d’un éditeur de musique. Il n’oubliera jamais cet amour de jeunesse qui réapparaîtra dans “L’Education sentimentale”. Il s’installe à Paris pour y faire ses études, mais il frequente sourtout les milieux artistiques.
En 1844 Flaubert est atteint d’une première crise nerveuse et se retire dans sa propriété de Croisset, près de Rouen. Sa vie solitaire est entrecoupée de quelques voyages à l’étranger, mais sourtout il travaille beaucoup. En 1857, Madame Bovary lui assure la célébrité.
Sallambô (1862) roman historique qui fait revivre la Carthage d’Hannibal, obtient un très grand succès. Mais L’ education Sentimentale (1869), à laquelle l’écrivan a travaillé de très longues annèes, est un échec qui le laisse profondément amer. Sa tristesse est accrue par la mort de sa mère et de nombreux amis, par la maladie qui l’atteint à noveau, et par de grosses difficultés financières.
De 1877 à 1880 il travaille à la rédaction de Bouvard et Pécuchet qu’il n’achèvera pas.
Il s’éteint en 1880.
Son oeuvre
Madame Bovary 1857
Madame Bovary est le premier grand roman réaliste , Flaubert s’est inspiré d’un fait véridique. La minutie des détails dans la peinture des lieux, des personnages et des milieux laisse une impression de vérité profonde, et peut-être aussi de malaise car le regard de Flaubert est ironique, décapant et sans aucune complaisance pour la laideur, la mesquinerie, la bêtise et même la faiblesse (comme celle du pauvre Charles Bovary).
Le bovarysme est un état de crise psychologique et morale. Correspond à un sentiment de profonde inadaptation sociale compensé par l’évasion dans le rêve et dans l’immagination.
Emma trouve alors refuge dans ses rêves “romanesques” , fruits de ses lecturess’invente un autre realité. Eternelle insatisfaite, elle finira par se suicider.
Fille d’un fermier aisé, Emma pense que le mariage lui ouvrira les portes du bonheur. Elle épouse un médicin, Charles Bovary mais il n’est pas interessant et sa vie à Tostes est très monotone. Emma sait qu’il existe un autre monde fait de fastes et des passions; elle l’a entrevu au cours d’un bal où elle et son mari ont été invités. Voyant sa femme de plus en plus affligée, Charles accepte d’ouvrir un cabinet dans le bourg voisin. Mais l’ennui d’Emma reparaît vite, malgré la naissance d’une petite fille. Elle s’éprend d’un clerc de notaire, Léon Dupuis, qui n’ose pas se déclarer et part travailler à Rouen. Puis elle rencontre Rodolphe, un don Juan local, et vit avec lui quelques mois de passion. Mais Rodolphe prend peur devant l’exaltation de la jeune femme et l’abbandone.Emma très choquée se lance dans une folle vie de dépences inconsidérées, elle est toujours insatisfaite et criblée de dettes. Alors un jour dérobe de l’arsenic chez le pharmacien et se tue, laissant son mari abruti de chagrin.


L’Education Sentimentale 1869
Comme Madame Bovary, il est inspiré par un fait à peine transposé: l’amour de jeunesse que le jeune Flaubert a éprouvé pour une jeune femme mariée, Elisa Schlesinger.
Dans le roman, Frédéric Moreau s’éprend d’une passion fulgurante pour Madame Arnoux, la femme d’un commerçant, mais Frédéric ne reussi pas à concrétiser vraiment sa passion. Lorsqu’il revoit Madame Arnoux, c’est trop tard. Frédéric reste avec ses désillusions amoureuses comme d’autres parmi ses amis perdent leurs illusions politiques. L’Education Sentimentale est le roman de l’échec.
Son style
L’écrivan se veut un observateur impassible et objectif , ce faisant, se fond complètement dans ses personnages, il perd son identité pour assumer celles des autres. L’univers qui interesse à Flaubert c’est le quotidien, avec sa mediocrité et sa bêtise. C’est la negation du “romanesque”. Son personnages sont de figures de l’échec, et c’est pour ça que Madame Bovary a été interdite pour vulgarité et immoralité. Flaubert est obsédé par la perfection de l’écriture et il rêve d’écrire un livre sur rien qui ne tiens debout que par la vertu de son style. C’est pour ça qu’il ne cesse jamais de remanier son texte, comme témoignent ses brouillons.


Share this Article on :
Ads arab tek

© Copyright Universtudy 2010 -2011 | Design by Herdiansyah Hamzah | Published by Borneo Templates | Powered by Blogger.com.