News Updates :

LA LANGUE FRANCAISE: CONSONNES GÉMINÉES

martedì 14 ottobre 2014


      1. Généralités
On ne double pas la consonne qui suit une voyelle accentuée.

Exemples : bâtir, hérisson, prophète,…
Exception : le châssis.

Après une consonne, on ne double pas la consonne qui suit.

Exemples : insecte, artisan, inversion, antipode, angoisse,…

Exception : que je vinsse,…

Par contre, la consonne qui suit une voyelle peut être simple ou double selon l’usage et la prononciation.

      1. b ou bb ?
La consonne « b » n’est pas doublée :
    • dans les mots commençant par ab- (abeille) sauf dans « abbé » et dérivés.
    • dans les mots commençant par rab- (rabougri) sauf dans « rabbin « et dérivés.

      1. c ou cc ?
La consonne « c » n’est pas doublée:
    • dans les mots commençant par ec- (écusson) sauf dans « ecchymose » et « ecclésiastique ».
    • dans les mots commençant par rac- (racolage) sauf dans « raccommoder, raccorder, raccourcir, raccrocher et raccompagner ».

La consonne « c » est doublée :
    • dans les mots commençant par acc- (acclamation) sauf dans « acabit, acacias, académie, acadien, acajou, acariâtre, acolyte, acompte,… ».
    • dans les mots commençant par occ- (occasion) sauf dans « oculiste ».

      1. d ou dd ?
La consonne « d » n’est pas doublée dans les noms commençant par ad- (adage, adapter, etc.).
Exceptions: addiction, adduction, addition, addenda, etc.

      1. f ou ff ?
La consonne « f » n’est pas doublée dans les mots commençant par def- (défunt) ou par prof- (profession).

Elle est doublée dans les mots commençant par aff- (sauf dans « afin, africain »), par eff- (sauf dans « éfaufiler »), par raff- (sauf dans « rafale, rafiot, rafistolage, rafler et rafraîchir »), par souff- (sauf dans « soufre et soufisme »), par siff- (sifflement) et par diff- (difficulté).

      1. g ou gg?
La consonne « g » n’est pas doublée dans les noms commençant par ag- (agrafe, agressivité, etc.).
Exceptions : agglomérer, agglutiner, aggraver.

      1. l ou ll ?
La consonne « l » est doublée :
    • dans les mots commençant par ill- (sauf dans « île »)
    • dans les mots féminins terminés par – elle ou – ielle .
    • à l’indicatif présent et futur simple ainsi qu’au conditionnel présent du verbe « appeler ».

Sauf exceptions (ballade, ballet, mollet, bulle, tulle, elle, ellipse, mollah, molle, pallier, pollen, polluer, vallée, velléité, etc.), on ne double pas le « l » dans d’autres contextes.

      1. m ou mm ?
La consonne « m » est géminée :
    • dans les mots commençant par comm- (sauf « coma, comédie, comestible, comète, comité ») et par mamm- (sauf « mamelle, maman »).
    • dans les adverbes se terminant par –mment, quand ils viennent d’adjectifs terminés par –ant et –ent (méchamment ; patiemment).

Sauf exceptions (ammoniaque, dommage, gamme, homme, etc.), on ne double pas le « m » dans d’autres contextes.

      1. n ou nn ?
La consonne « n » est géminée :
    • dans les mots commençant par conn-.
    • dans les mots terminés par –ionnal (sauf « national, méridional, régional »), par –ionnel, -ionnisme et –ionniste (sauf « sionisme et unionisme »), par –onnage (sauf « ramonage et patronage ») et par  -onner (sauf « détrôner, dissoner, s’époumoner, prôner, ramoner, trôner et téléphoner »). 

Sauf exceptions (annexe, annihiler, innocuité, innombrable, mannequin, panneau, penne, sonnet, sonner, championnat, pensionnat, septennat, etc.), on ne double pas le « n » dans d’autres contextes.

      1. p ou pp ?
La consonne « p » est doublée dans les verbes et mots dérivés commençant par app- (apparaître, applaudir, apporter, apprivoiser).

Exceptions : apercevoir, apeurer, apitoyer, aplanir, aplatir, apostropher, etc.

Sauf exceptions (frappe, grappe, nappe, trappe, échapper, frapper, happer, japper, échoppe, achopper, enveloppe, etc.), on ne double pas le « p » dans d’autres contextes.
      1. r ou rr ?
La consonne « r » est généralement doublée dans les mots commençant par cor- (hormis « coriace, corole, corail, coryza, coronaire »), par fer- (hormis « férié, féroce, féru, férule »), par ir- (hormis « irakien, iranien, ironie, irascible »), par ter- (hormis « térébenthine ») et par tor- (hormis « toréador, torero »).

Sauf exceptions (barrer, carrefour, carrure, carré, carrière, erratique, errer, garrot, horreur, marraine, marron, parrain, parricide, perron, perroquet, perruche, perruque, verre, verrue, etc.), on ne double pas le « r » dans d’autres contextes.

      1. t ou tt ?
La consonne « t » est géminée :
    • dans les mots commençant par la voyelle « a » (sauf dans « atelier, atèle, atermoiement, atome, etc.).
    • dans les mots commençant par attr- (sauf « âtre, atroce, atrophie »).
    • à l’indicatif présent et futur simple ainsi qu’au conditionnel présent du verbe « jeter ».
    • dans les noms terminés par –terie si ceux-ci sont dérivés d’un nom terminé par –et ou –ette (sauf « briqueterie »).

Sauf exceptions (battre, latte, littoral, littérature, mettre, ottoman, garrotter, grelotter, carotte, boulotte, vieillotte, sotte, pâlotte, belotte, etc.), on ne double pas le « t » dans d’autres contextes.

NOUVELLE ORTHOGRAPHE :

1. Les verbes en -eler ou -eter se conjuguent sur le modèle de « peler » ou de « acheter ». Les dérivés en -ment suivent les verbes correspondants. Font exception à cette règle « appeler », « jeter » et leurs composés (y compris « interpeler »).
Exemple : j’amoncelle > j’amoncèle (amoncèlement) en nouvelle orthographe.

2. Les mots anciennement en -olle et les verbes anciennement en -otter s'écrivent avec une consonne simple. Les dérivés du verbe ont aussi une consonne simple. Font exception à cette règle « colle, folle, molle » et les mots de la même famille qu'un nom en -otte (comme « botter », de « botte »).
Exemple : corolle > corole.

3. Quelques anomalies sont supprimées.
Exemples : chariot > charriot (sur le modèle de charrette) ; événement > avènement (sur le modèle d’ « avènement ») ; persifler > persiffler (sur le modèle de « siffler ») ; interpeller > interpeler (sur le modèle d’ « appeler ») ;….


Share this Article on :
Ads arab tek

© Copyright Universtudy 2010 -2011 | Design by Herdiansyah Hamzah | Published by Borneo Templates | Powered by Blogger.com.