News Updates :

QUELQUES PARTICULARITÉS DE LA LANGUE FRANCAISE

martedì 14 ottobre 2014

      1. « m » devant « m, b, p »
Exceptions : bonbon, bonbonnière, bonbonne, embonpoint, néanmoins.

      1. Le « h »
En début de mot :
- soit le « h » muet veut l’apostrophe au singulier, la liaison au pluriel (l’habit, les habits) ;
- soit le « h » aspiré exige l’emploi de « le » ou « la » au singulier et empêche la liaison au pluriel (la harpe).

On trouve aussi le « h » muet à la fin de certains mots : fellah, mammouth, almanach,…

Intercalé dans un mot, le « h » peut jouer le rôle du tréma : véhicule, incohérent, cohorte, bahut,…

      1. Noms en –tion, -tia, -tie
La terminaison en « –entiel » ou « -antiel » s’écrit plutôt avec un « t ».

Exception : circonstanciel.
La terminaison en « -iciel » s’écrit avec « c » (logiciel).
Plusieurs centaines de noms ont la terminaison en « -tion » (incantation).
Exceptions : appréhension, contorsion, inflexion,…

      1. Le « x »
Dans les mots commençant par « ex -», le « x » se prononce [gz] s’il est suivi d’une voyelle ou d’un « h » (exécrer, exalter, exhaler).

Il faut mettre un « c » après « ex- » si l’ « x » a la valeur d’un [k] (excès, excellent).

      1. Noms en « -er », « -é », « -ée »
Les noms masculins terminés par le son [e] (é) s’écrivent le plus souvent avec « -er » (l’étranger). Parmi les noms masculins, il y en a toutefois qui dérivent de participes passés et qui se terminent alors par « -é » (le blessé).

Les noms féminins terminés par le son [e] (é) et qui ne se terminent pas par les syllabes « -té » ou « -tié » s’écrivent avec « -ée » (la chevauchée, l’équipée). 

Exceptions : psyché, acné, clé
Les noms féminins terminés par les sons [te] ou [tje] () ou (tié) s’écrivent plutôt avec «  », sauf :

- les noms exprimant le contenu d’une chose (la charretée) ;
- six noms usuels (butée, dictée, jetée, montée, pâtée, portée).

      1. c ou qu [k]
Les verbes en « –quer » conservent l’« u » dans toute leur conjugaison pour avoir toujours le même radical.

Exemple : Nous fabriquons
Devant « a » et « o », on écrit plutôt « c » que « qu » (sauf pour distinguer participe présent et adjectif verbal).

      1. g ou ge [ʒ] –– g ou gu [g] 
    • « » avant « a,o,u » correspond au son [g]. Avant « e » et « i », on écrit [gu].

      g + a = (Garantir)
      g + o = (Gouache)
      g + u + i = (Guitare)
      g + u + é = (Guépard)

        • Pour correspondre au son [ʒ], la lettre « g » doit toujours être suivie d’un « e » ou d’un « i ». Si ce n’est pas le cas, on ajoute un « e ».

          g + i = girafe
          g + e + a = elle bougeait
          g + e + o = un cageot
          g + e + u = une gageure

Share this Article on :
Ads arab tek

© Copyright Universtudy 2010 -2011 | Design by Herdiansyah Hamzah | Published by Borneo Templates | Powered by Blogger.com.